Sri Lanka : Bouddha, le thé et le rice-curry

Sri Lanka

Bien plus qu’une goutte d’eau tombée de l’Inde

Située à 31 km du sud-est de l’Inde, l’île du Sri Lanka est bien plus qu’une simple goutte d’eau tombée de sa grande soeur.
Avec ses 435 km de long et ses 220 km de large, ce pays regorge d’une végétation luxuriante et d’un patrimoine archéologique bien sauvegardé.

Ses 21 millions d’habitants accordent une place privilégiée à leurs croyances. C’est pourquoi les temples de différentes confessions ou courants spirituels ont maillé le territoire.

Février étant la saison idéale pour découvrir ce pays, j’ai suivi les conseils d’une amie spécialisée dans le tourisme et me suis rendu au Sri Lanka.

Chathushara Jayaweera private driver for tourist - ColomboSur place, j’ai fait appel aux services de Chathu, chauffeur spécialisé dans les circuits touristiques privés, afin qu’il m’emmène là où je le souhaitais et à mon rythme. (Chathusharajayaweera@gmail.com0094770684742)

Ainsi, dès mon arrivée à l’aéroport de Colombo, je suis parti en direction de Polonnaruwa à l’est du pays où l’on peut découvrir un grand nombre de vestiges archéologiques. Puis, après l’ascension du rocher de Sigiriya, appelé « Rocher du Lion », classé au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, je me suis rendu à Dambulla, célèbre pour son Temple d’Or qui abrite son Bouddha couché.

Ensuite, en empruntant l’A9 en direction de Kandy, ancienne capitale du Sri Lanka, j’ai pu apprécié la richesse de la végétation et visité une ferme ayurvédique dans laquelle on cultive une vaste variété de plantes médicinales et d’épices que j’affectionne tout particulièrement.

Arrivé à Kandy, Le Temple de la Dent est un lieu incontournable de l’île. C’est là qu’est conservé précieusement une relique de Bouddha. Un peu plus loin, à Peradeniya se trouve le plus grand jardin botanique d’Asie. Un lieu paisible où se retrouvent les amoureux, loin des klaxons de la ville.

En logeant les routes qui mènent à Nuwaraeliya, capitale du thé de Ceylan, on trouve au bord des routes des petites échoppes proposant les fameux Rice & Curry.

Le paysage qui s’étend de Nuwaraeliya vers Hatton, situé plus à l’ouest, est recouvert par les théiers. C’est même tout le district qui tire ses principales ressources de l’exploitation du thé. Dans cette région montagneuse et plus humide de magnifiques nuances de vert s’étalent à perte de vue.

Adam’s Peak : pour les bouddhistes du Sri Lanka, ce pic est un lieu de pèlerinage sans pareil. Il est le plus haut site de l’île. C’est là que Bouddha aurait posé le pied en arrivant sur terre. (Cf : l’empreinte de son pied).
Bouddha disait que c’est l’endroit idéal pour communiquer avec les cieux et pour méditer.
Après une ascension de 2243m et un peu plus de 5 000 marches de tailles et de formes différentes, je découvre un temple où l’empreinte du pied de Bouddha y est jalousement protégée.

La côte laisse à présent place à de belles étendues de sable bordées par les cocotiers. La pêche et le tourisme balnéaire sont d’autres sources de revenus pour la population.

Mais le Sri Lanka, comme tout autre pays du monde, est avant tout une merveilleuse rencontre humaine.

Visionnez d’autres extraits de reportages photo :


En me confiant la réalisation de vos photos, vous vous constituerez petit à petit une base iconographique originale à votre image.